Dans le cadre de chirurgie réfractive, le patient doit respecter des règles strictes pour écarter le risque infectieux. Les jours qui précèdent l’intervention il ne doit pas se maquiller, se parfumer ou encore mâcher du chewing-gum. Suite à son intervention d’autres mesures viendront s’ajouter comme ne pas se frotter les yeux, éviter l’exposition à la poussière, ne pas faire de sport à risque ou encore de baignade. Le chirurgien ainsi que le centre de prise en charge communiquent largement sur ces mesures afin d’éviter au maximum le risque infectieux.

En matière d’infrastructure et des technologies utilisées, les opérations se déroulent dans un bloc opératoire, avec des équipements laser qui répond à des normes strictes et un suivi permanent des constructeurs écartant tous risques de dysfonctionnement.

Enfin, l’ensemble des risques liés à la chirurgie réfractive sont détaillés dans un document remis et signé par le patient en amont de son intervention. Si des interrogations persistent, ce dernier peut toujours se rapprocher de l’ophtalmologue ou du centre de chirurgie.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.