La moitié de la population mondiale sera myope en 2050

Les experts* sont unanimes, en 2050 environ 5 milliards de personnes seront atteintes de myopie. Et parmi ces personnes, 1 milliard (soit 1 personne sur 10) auront des risques de myopie sévère. Quelles en sont les raisons et comment y répondre ?

 

La moitié de la population mondiale sera myope en 2050

La myopie en hausse exponentielle

Rappelons-le, la myopie est un trouble de la vision se caractérisant par une bonne vue de près et une mauvaise vue (floue) de loin. Ce défaut est lié au fait que, l’oeil étant plus long que la normale, l’image d’un objet regardé se forme en avant de la rétine.

De nos jours, on estime qu’entre 20% et 30% de la population mondiale est touchée par la myopie.

La zone la plus touchée est l’Asie, avec notamment 70% de personnes myopes à Hong-Kong.
A noter qu’au Japon, en Corée du Sud et en Chine, 9 élèves sur 10 portent des lunettes. Contre 25% à 40% pour les générations précédentes…

Aux US, 40% de la population est myope : un chiffre qui a triplé en 30 ans !

Enfin en Europe, 1 personne sur 3 est désormais myope.
Avec en France, environ 20% des enfants de 0 à 18 ans et 37% des adultes.

Et cette tendance ne fait que s’accentuer !

 

La faute à qui ?

Si la génétique est l’une des premières responsables, les facteurs environnementaux et les modes de vie jouent un rôle significatif.

Premier facteur aggravant : les écrans

Selon le docteur J. Wolfensberger, directeur médical à l’hôpital Jules-Gonin, «Les enfants d’aujourd’hui regardent plus d’écrans et lisent de plus près qu’avant. Cela induit la contraction d’un muscle qui déforme le cristallin. Pour éviter cela, l’œil va automatiquement grossir et provoquer une myopie».

Ainsi, l’usage excessif d’appareils électroniques vient aggraver la tendance.

 

Deuxième facteur aggravant : le manque de lumière naturelle

La lumière naturelle viendrait stimuler les cellules de l’œil qui contrôlent sa croissance.

Le professeur Cochener, présidente de l’Académie française de l’ophtalmologie et chef du service d’ophtalmologie du CHU de Brest, explique que « La dopamine, un neurotransmetteur produit dans la rétine sous l’effet de la lumière, joue un rôle crucial dans la bonne transmission des images au cerveau et éviterait une croissance excessive de l’oeil de la naissance jusqu’à 25 ans. »

Ainsi, la réduction du temps passé à l’extérieur et le manque de lumière naturelle serait aussi largement dommageable pour les yeux.

 

Troisième facteur aggravant : le manque de dépistage

Pour éviter que qu’un problème oculaire non traité ne conduise à une perte de vision permanente, il est essentiel de procéder à des dépistages réguliers chez les enfants. Surtout dans la mesure où les enfants se plaignent peu de mal voir.

Ainsi, les experts recommandent de faire passer aux enfants au moins un examen ophtalmologique par an.

 

Autres facteurs

Enfin, on note que l’alimentation, la consommation de tabac et le manque d’exercice viendraient aussi favoriser la myopie.

 

Plusieurs solutions pour contrer cette évolution

Vous l’aurez compris, si le facteur génétique n’est pas négligeable, nous avons tout de même de nombreux éléments en main pour combattre ce phénomène.

– Premièrement, essayez autant que possible de minimiser vos moments passés sur les écrans. Et faites des pauses régulières quand vous travaillez sur ordinateur.

– Ensuite, assurez-vous de passer au moins 1 heure de temps par jour à l’extérieur. Ceci est particulièrement fondamental pour les enfants.

– Par ailleurs, faire attention à (ré)intégrer dans votre alimentation un certain nombre de nutriments : vitamines C, A et E, zinc, acides gras essentiels.

– Sont aussi mis en avant le sommeil, la limitation du tabac, ou encore le fait de faire des exercices.

 

Enfin, pour les personnes déjà atteintes, la chirurgie réfractive connait désormais d’excellents résultats pour corriger la myopie de façon permanente !

 

Vous souhaitez obtenir des informations sur l’opération de la myopie à Lyon ?

L’équipe du Parc Laser Vision est à votre entière disposition par téléphone au +33 (0)4 72 44 88 88 ou par RDV.

 

*Source : Brien A. Holden & al., Ophtalmology11/02/16, « Global Prevalence of Myopia and High Myopia and Temporal Trends from 2000 through 2050 ».

Les commentaires sont fermés.